Annonces‎ > ‎

Proclamer le droit à l’avortement, c’est défendre une vision erronée de l’amour humain

publié le 8 nov. 2013 à 17:21 par info AFC-Tahiti   [ mis à jour : 8 nov. 2013 à 17:23 ]
Président du groupe de travail mis en place par les évêques sur le phénomène social de l’avortement, Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble estime que l’Église catholique ne « doit pas se laisser enfermer » dans une posture de condamnation.

Pour les évêques, l’avortement constitue un sujet douloureux, car ce phénomène révèle une blessure sociale, qui recouvre de nombreuses souffrances. Nous ne savions pas trop comment aborder le sujet sans délivrer uniquement un discours de condamnation. S’il est clair que l’Église catholique est opposée à l’avortement, il s’agit de porter un regard objectif sur la situation, tout en donnant une parole d’espérance et d’encouragement aux personnes en détresse. Il a fallu du temps et une certaine maturation pour que nous décidions, il y a un an, d’aborder sereinement ce sujet entre évêques.

Comments