Revalorisation des allocations familiales

Les allocations familiales sont très rarement revalorisées et n'ont pas suivi l'augmentation du coût de la vie ;
Elles devraient être un élément d'amélioration du pouvoir d'achat des familles, notamment des familles nombreuses (3 enfants et plus), puisqu'elles contribuent à dynamiser le développement économique par la consommation et l'investissement sur l'avenir.
Malheureusement, la situation très spécifique des familles nombreuses n'est pas assez prise en compte.
Les familles nombreuses rencontrent plus de difficultés financières pour se loger, se transporter, et accéder aux loisirs surtout extra-scolaires.
Pour les aider, les allocations familiales devraient être majorées à partir du troisième enfant.
Compte tenu des coûts progressifs d'éducation des enfants, une majoration devrait être instituée pour les enfants de plus de 11 ans (collégiens) et de plus de 16 ans (lycéens).

Les allocations familiales : une mesure de pure politique familiale
L'un des principes fondamentaux de la politique familiale est de réduire l'écart de niveau de vie entre les familles qui ont un nombre d'enfants différents ou pas du tout, mais ont un revenu identique.
Elle doit être universelle et la "solidarité horizontale" doit s'exercer à travers les prestations familiales.
Toutes les familles sans exception doivent pouvoir bénéficier de ce type de solidarité dans la mesure où, quel que soit leur niveau de revenu, elles concourent au développement et à la cohésion de la société.
Ce sont ces enfants qui assureront les futures retraites des actifs actuels, tous parents confondus, y compris ceux qui qui n'ont élevé qu'un seul enfant ou même aucun.

L'allocation est l'unique mesure de politique familiale pour toutes les familles (à côté de toutes les mesures d'aides sociales),  qui consacrent une part importante de leurs revenus à élever des enfants. C'est la reconnaissance publique du rôle primordial des familles  dans la société.

L'AFC craint qu'il subsiste encore une incompréhension de la signification de l'unique mesure de politique familale avec la tentation récurrente de mise sous condition de ressources des allocations familiales.
C'est au niveau des allocations familiales que l'on peut mesurer l'intérêt que l'on porte aux familles, à toutes les familles qui sont les cellules de base de la société.