Statuts de l'AFC

ARTICLE 1
Il est formé entre pères et mères de familles se réclamant de la doctrine familiale et sociale de l’Eglise ou l’approuvant et qui habitent la Polynésie française, une ASSOCIATION FAMILIALE dans les conditions stipulées par la loi du 1er juillet 1901 sur les associations.

La famille, communauté de vie et d’amour, union d’un homme et d’une femme, établie par le lien indissoluble du mariage librement contracté et affirmé publiquement, ouverte à la vie, éducatrice de ses membres, cellule de base de la société, constitue la référence de cette Association Familiale Catholique.

ARTICLE 2
Cette Association Familiale Catholique a pour buts :
➢ promouvoir la famille, communauté de vie et d’amour, le mariage, l’ouverture à la vie et son respect, l’éducation de ses membres et la responsabilité éducative des parents, sa participation à la vie sociale,
➢ étudier, affirmer et mettre en œuvre la doctrine familiale et sociale de l’Eglise catholique : la faire connaître, aider les familles à en vivre, agir pour sa mise en application dans la société,
➢ promouvoir les droits des familles, tels qu’ils sont définis par la charte des droits de la famille du Saint-Siège de 1983, et, en référence à la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, défendre les intérêts spirituels, moraux et matériels de l’ensemble des familles,
➢ représenter les intérêts familiaux dont elle assume la charge directement auprès des Pouvoirs Publics,
➢ assurer la représentation des familles dans tout organisme public ou privé se préoccupant des questions pouvant intéresser les familles,
➢ assurer la défense des intérêts spirituels, moraux et matériels des familles, notamment dans les domaines du respect des consciences, de la protection de la vie de la conception à la mort naturelle, de l’éducation et de l’enseignement, de la consommation, de la moralité publique en application de tout texte législatif et réglementaire en vigueur et notamment des articles 227-15 à 227-28 du nouveau code pénal,
➢ intervenir dans les affaires de prostitution et de proxénétisme conformément aux dispositions de la loi du 9 avril 1975, dans les affaires de toxicomanie ou de violence sur les enfants ou un membre de la famille et généralement dans toutes les affaires où sont en cause les fléaux sociaux, et aider ceux qui en sont victimes,
➢ exercer devant toutes les juridictions, et dans les conditions prévues à l’article 8 ci-après, toute action en justice, notamment les droits réservés à la partie civile, relativement aux faits de nature à nuire aux intérêts spirituels, moraux et matériels des familles, en particulier ceux visés aux paragraphes précédents,
➢ procurer aux adhérents et aux responsables l’information et la formation nécessaires à l’exercice de leurs responsabilités,
➢ apporter aide et soutien aux familles, et en particulier à celles qui sont éprouvées par un handicap en la personne d’un de leurs membres,
➢ fonder et participer à tout service d’intérêt familial et y participer, lié notamment à la consommation et à l’environnement.

Comments